J’ai mon permis anglais – wohoooo! Je l’ai repassé il y a 10 jours et l’ai finalement décroché avec 6 minors (15 étant la limite). J’avais repris 5 heures de conduite avant d’aborder cette seconde tentative un peu plus sereine et confiante. Initialement prévu début février, j’ai profité d’un désistement pour avancer  la date de 4 semaines.

keepcalm-driveon

Très précisément un mois après le premier essai, le stress est toujours là, à me toiser dans le rétro. Sachant comment ça se passe, la concentration est à son maximum pour ne pas reproduire les même conneries que la fois précédente. Je croise également les doigts pour tomber sur un test route relativement simple. Il y avait un rond point en particulier que je voulais à tout prix éviter (même si je sais qu’en conditions réelles de conduite, il faudra surmonter tous les ronds-points du monde).

Au bout de la 25 minutes, j’avais déjà traversé 7 ronds-points et ma paume moite dérapait de nervosité sur le levier de vitesse. L’examinateur ne m’avait toujours pas arraché le volant des mains, ni n’avait fait usage de sa pédale de frein. Il était bien sympa d’ailleurs celui-ci. De temps en temps il me faisait la conversation, me demandant ce que je faisais dans la vie et me mentionnant la couleur du ciel. Quant à moi je lui ai demandé comment se déroulaient ses journées. Il faisait passer 7 tests ce jour là.

On pense que 40 minutes c’est long, mais time flies même lors d’un test de conduite. Généralement ils vous font faire la manoeuvre au début. J’ai eu le droit au reverse left (ou reverse around a corner), dont je ne suis pas particulièrement fan.

left-reverse

En revanche, j’ai échappé aux voies rapides. A l’heure où je passais mon exam’  (9h17, ils ont toujours des horaires farfelus), il devait y avoir trop trafic pour s’y aventurer. Soyez stratégique sur l’horaire de passage. Entre 10h et 15h, c’est généralement calme sur les routes, la rush hour matinale étant comprise entre 8 et 9h’ du mat.

Durant le test j’ai calé trois fois. La première au bout de la 5ème minutes dans un meeting. Pas de quoi en faire un drame. Ce n’est pas du tout éliminatoire. Tant que vous ne paniquez pas, l’examinateur ne vous en tiendra pas rigueur. 

Contrairement à la première fois, j’ai eu droit à l’emergency stop. J’ai toujours trouvé que c’était un drôle d’exercice, quoiqu’utile.

Le test fini, on retourne au centre. Il me demande si je veux attendre mon instructrice pour l’annonce du verdict (je n’ai pas tenu à ce qu’elle m’accompagne). J’ai acquiescé. Pratique d’avoir ses résultats de suite. En France, je crois que ça ne se fait plus?
Quand il a commencé à dire I’m pleased to… j’ai fait un grand sourire et j’ai soupiré de soulagement. Il a énoncé les erreurs pour lesquelles j’avais récolté des points en moins, et m’a remis mon certificat qui faisait de moi désormais une conductrice officielle. Je lui ai remis mon provisional license ainsi que le counterpart. J’ai reçu mon permis définitif une semaine après dans ma boîte aux lettres.

Je suis en probation  pendant deux ans, ce qui signifie que si durant cette période, je perds 6 points sur mon permis, il faudra tout recommencer à zéro (theory + driving test).

Maintenant pour vous donner une idée de ce sur quoi on peut récolter des minors, voici les miennes

1 – mon reverse left était quelque peu brouillon.
2 – 2 minors marquées pour changements de vitesse oubliés
3 – 1 minor concernant le contrôle de la voiture à la sortie d’un stationnement (durant le test l’examinateur vous demandera de pull over plusieurs fois juste pour voir si vous pouvez vous garer de manière safe et repartir de la même façon)
4 – un oubli de rétro lors d’un changement de direction
5 – un point en moins sur un road marking, je ne sais pas à quel moment à vrai dire (sans doute que j’étais sur la file de droite à un feu alors que je devais être sur celle de gauche pour aller tout droit)

Au menu des next steps. Booker le Pass Plus (ou pas). C’est 6 heures de conduite en plus, ça coûte 160 livres et ça vous permet de conduire dans d’autres conditions: de nuit, sur l’autoroute (qu’on ne peut emprunter avant de décrocher son permis), etc. Le Pass Plus n’est pas obligatoire mais il vous permet de bénéficier d’une réduction sur certaines assurances jeune conducteur.

Pour finir, faisons les comptes que ce que m’aura coûté mon permis.

Durée totale :  5 mois

Coût total :

Le code:
Révision en ligne sur Red Driving School: £8
App mobile pour s’entrainer au Theory test: £1,49
App mobile pour s’entrainer au Hazard perception: £1,49
Passage du code: £31
Prix total pour le code: £41,98

Les heures de conduite:
7 heures perdues avec un imbécile d’instructeur incompétent: £197,99
39 heures effectives avant le test: £929

Frais du 1er test: £62
Heures payés à l’instructeur pour le test: £78

Frais du 2nd test:£62
5 heures de conduite avant le second test + heures payées à l’instructeur pour le jour du test: £207

Coût total pour mon permis: £1577

Ca c’est un scénario peu optimiste car mon pote K. a décroché son permis du premier coup après moins de 20h de conduite, il y a deux jours.

C’est le résultat qui compte comme on dit!

Pourquoi j’ai aimé passer mon permis ici:

  • Le système d’auto-école (cette mafia!), n’existe quasiment pas donc financièrement je m’en sors sans avoir vendu d’organes
  • J’ai appris mon code seule comme une grande, le temps gagné est considérable
  • Je n’ai attendu qu’un mois avant de repasser mon permis et il n’y a aucune obligation de reprendre des heures en plus

Maintenant, le côté un peu moins funky, c’est que je n’ai jamais pris l’autoroute mais j’imagine que leurs voies rapides s’y apparentent. On s’est loué une caisse pour aller explorer la campagne anglaise le weekend prochain, je vous dirais donc très bientôt comment c’est.

Bonne chance à tous ceux qui passeront leur permis au UK!

Off you go!

Rendez-vous sur Hellocoton !