Boite à musique

Peter and the Wolf – Moon to the Sea

20 mars 2013

Humeur d’un lendemain de funérailles: stable. J’écoute Peter and The Wolf et c’est parfait pour ce que j’ai. Je finis le boulot dans 3 jours. Je vous raconte bientôt ma prochaine aventure. Pour l’instant, j’ai besoin de souffler un peu.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Salles Obscures, TV & Ciné

Les ovnis du vendredi

15 mars 2013

coquillettes-loreMais pourquoi, pourquoi, pourquoi?

Je voulais partager cette bande-annonce parce que c’est l’un des objets les plus laids que j’ai pu voir depuis très longtemps. Je n’ai pas de mots pour exprimer ma stupeur.

Et parce que c’est inhumain de commencer un vendredi aussi mal, voici un vrai bel objet cinématographique.

Rendez-vous sur Hellocoton !
London, Vie quotidienne

Question santé au UK

12 mars 2013

C’est dingue il nous a fallut 8 mois pour tomber malade. 8 mois de tranquillité et d’insouciance à boire du vin, de la bière, du cidre à la poire, à s’en mettre plein la lampe. Pourtant avec tout la météo que nous lui connaissons, j’aurais cru que Londres nous aurait mis KO bien plus tôt. Y a pas de secret, quand tola santé va va bien, tout va bien. Lorsque le corps lâche, les failles du système allument les phares. Si je n’ai qu’un seul conseil à vous donner, à votre arrivée à Londres, ne perdez pas de temps, inscrivez vous au NHS. Selon votre lieu d’habitation, vous pouvez en choisir un pas loin de chez vous. Vérifiez qu’il accepte de nouveaux patients. Vous pouvez chercher ici http://www.nhs.uk. À partir de là, les consultations avec le généraliste sont gratuites. C’est assez pratique de ce point de vue là.

Parez vous à toutes les éventualités. Prenez en compte que vous pouvez tomber sur des quiches de l’administration et que votre enregistrement pourra prendre des semaines, voir des mois. C’est du vécu, j’vous le dis moi.

N’attendez pas d’avoir un ulcère, de vous tordre de douleur à 3 heures du mat’ sans savoir quoi faire. Parce qu’à Paris, on avait trop l’habitude d’appeler facilement SOS médecin au milieu de la nuit. Il venait, parfois quelques heures après l’avoir appelé, avec sa mallette, mais il venait. Une piqûre de primperan dans les fesses suffisait, la fin de nuit redevenait confortable, on s’endormait avec le carnet de chèque allégé. Coût de la consultation: 55 euros.

Un jour que ça n’allait pas bien, vers 2h du mat’, j’ai demandé à mon pote Google s’il existait l’équivalent d’un SOS médecin à Londres. Franchement je n’y connais rien et je ne m’en étais jamais souciée. Même en France, je trainais pour aller voir le doc. Mais quand il s’agit de mon mec, je rigole moins avec ces choses là. Google m’a indiqué une numéro d’urgence, le 111, que je pouvais appeler pour que des gens me donnent des conseils. Si c’est une question de vie ou de mort, vous pouvez évidemment composer le 999.
On a pas appelé le 111, parce que qu’on ne pensait pas que quelques conseils auraient changé les choses et la situation n’était pas assez critique pour qu’ils nous envoient une ambulance.
La solution aurait pu être d’appeller un médecin privé. Quelques recherches et un arrêt cardiaque plus tard, on a pas non plus appelé de médecin privé. Coût de la consultation d’après mon pote Google: pouvant aller jusqu’à £450.

Le lendemain, il est allé voir un médecin privé parce qu’il n’était pas encore enregistré au NHS.
5 minutes de consultation. Un diagnostique sans aucun examen. £70 dans les fesses. Ils sont fort ces Anglais. Je n’étais pas là, mais j’imaginais bien le mec mouiller son doigt et le pointer vers le ciel en disant « c’est votre colon mon bon m’sieur ».
Depuis mon mec bouffe des yaourts parce que c’est le médecin qui a dit que.

Quelques semaines plus tard, on est allé faire un tour au Royal London Hospital parce que franchement, le premier diagnostic,  je ne pense pas qu’il fût très exact. La preuve, la douleur était toujours là, lancinante. Notre premier contact avec les urgences a été plutôt positif.
Dimanche matin, 7am, 30 minutes d’attente.
Ils vous font une batterie d’exams, prise de sang y compris. 2heures plus tard, c’était plié.
C’était peut être pas le colon finalement. Mais on en sait toujours rien. C’est quand les vrais examens?

Bon pas de chance hein, c’était dimanche alors la pharmacie était fermée, il faudra attendre le lendemain pour se rendre au NHS et récupérer les médocs.

Lundi, commande des médocs au NHS.
Mardi, les médocs ne sont toujours pas là, ils n’avaient pas vu que c’était urgent.
Mercredi, ah tiens, tu es obligé de voir un médecin pour qu’il donne son consentement à la prescription de l’autre médecin. WTF?
Jeudi, ils te refont des prises de sang. Où sont passées les autres? Les médocs sont enfin là.
Tu as agonisé 5 jours, mais c’est ton problème. Mieux, tu ne verras jamais tes résultats sanguins.

1 mois plus tard. La douleur est moindre, mais toujours là.
Le médecin refuse de prescrire une gastroscopie. La raison est que tu as moins mal alors le traitement fonctionne.
Mais pour soigner quoi? On en sait toujours trop rien. Un pseudo-ulcère il parait.

Résultat. Pour des examens plus approfondies, on retournera en France.

En attendant, moi aussi j’ai essayé de prendre rendez-vous chez le doc, mais je ne peux pas encore voir de médecin. Au centre de santé, ils ont perdu mon dossier.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Boite à musique

Le remix du lundi: Daughter – Medicine (Sound Remedy Remix)

11 mars 2013

Bon début de semaine à tous!

Rendez-vous sur Hellocoton !