Vie quotidienne

Quel forfait mobile choisir au UK

16 septembre 2014
phone

Ca y est, vous avez traversé la Manche sans prendre de billet retour. Vous êtes l’expat’ aux poumons gonflés d’espoir, les rêves de fiestas à Shoreditch tous les soirs, le king de Brixton en devenir, l’infatiguable buveur de Pimm’s, l’Oyster card prête à être dégainée pour aller danser tous les week-ends dans les boites branchées de Dalston.

Il faut maintenant prendre votre courage à deux mains pour gagner de l’argent avant de le dépenser, passer d’innombrables coups de fils, rencontrer les bonnes personnes, trouver un chouette appart, un job cool. En un mot, vous démerder pour ne pas regretter d’être venu ici.

Tout commence avec un forfait téléphonique décent. C’est l’objet de mon post. Je vais faire court. Je ne suis pas en mode tableau comparatif (parce que j’ai déjà fait mon benchmark à mon arrivée). Et je ne suis pas là pour faire de la pub non plus, seulement vous filer un coup de pouce pour gagner du temps, parce que j’en ai perdu un fou à l’époque.

Il y a un truc qu’il faut que vous sachiez. Si vous pensiez pouvoir choper l’iPhone 6 à moindre coût avec un nouvel abonnement tout neuf et tout shiny, c’est raté. Impossible d’accéder à un contrat de ce type sans un crédit check valide. Et pour avoir un credit check valide, il faut un credit score valide. Et pour avoir un credit score valide, ça prend du temps (voir ici pour plus d’infos). Il m’a fallu environ 6 à 9 mois pour avoir un credit score me permettant de souscrire à un abonnement et par conséquent me procurer le téléphone que je souhaitais.

Dans les premiers temps, vous devrez donc vous rabattre sur une formule pay as you go. J’ai jeté mon dévolu sur celle de Three.

Pour £15, vous avez accès à 300 minutes de convers’, 3000 sms et internet illimité. Et comme internet c’est la vie

cute-cat

Ce qui est chouette c’est que le pay as you go vous donne également accès au feel at home aka une liste de destinations ( Australie, Autriche, Danemark, Hong-Kong, Indonésie, Italie, Macau, Irlande, Sri Lanka, US, France, Suisse, Israel, Finlande and Norvège) dans lesquelles vous pouvez utiliser votre forfait comme si vous étiez à la maison. Appeler et envoyer des sms au UK sans frais, et utiliser internet à volonté sans débourser le moindre cent (si vous avez pris l’option all-you-can-eat-data). La France a été ajouté à cette liste depuis juillet dernier et on ne peut que liker. N’oubliez pas d’appeler le customer service pour unlocker l’option internationale.

Autre +, l’acces au wi-fi dans le métro. Et ça, c’est über cool.

Une fois élligible pour l’abonnement, le forfait qui va avec l’obtention d’un nouveau téléphone est de £37 par mois. Vous pouvez ajouter £10 d’assurance si comme moi vous vous faites voler votre téléphone tous les trois mois…

Other than that, enjoy!

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
C'est la vie

Aujourd’hui ou jamais ne dire jamais

11 septembre 2014
too-late-to-start

Hier, je lisais cet article: Why the perfect time is right Now.

Et je me dis que:

  • attendre le bon moment pour se jeter à l’eau c’est comme attendre Godot, mais souvent c’est plus fort que nous
  • A 20 ans, j’avais toute la vie devant moi. A bientôt 30, j’ai toujours toute la vie devant moi (voir visuel ci-dessus)

J’avais une to-do des 20 ans. Malgré le fait que toutes les cases ne soient pas cochées, je n’ai pas le sentiment d’avoir échoué. Bien sûr, j’aurais pu optimiser ces dix dernières années, mais je les ai vécues à mon rythme, avec des ratures, mais aussi de beaux chapitres.

Je sais que je vais continuer de procrastiner encore quelques temps parce que la procrastination est chez moi un muscle sur-développé que je vais mettre du temps à dégonfler. Il y a des jours où je regrette de ne pas avoir accompli plus de choses durant mes 20 ans, et d’autres où je me dis que le meilleur est donc à venir. Il ne faut pas culpabiliser de prendre son temps pour faire les choses, parce que souvent il faut du temps pour savoir ce qu’on aimerait vraiment faire. Et puis ça prend aussi du temps de réunir le courage nécessaire pour se permettre de rêver et d’aller au bout d’un rêve.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Road Trip

1ères images du Vietnam

8 septembre 2014
kayak-halongBay

Nous voilà rentrés depuis plus d’une semaine et j’ai encore la tête dans le voyage. Peut-être parce que le prochain n’est pas bien loin. Je vous raconterais en détail chacune de nos escales, avec un petit inventaire des bonnes adresses, des do et don’t. Ce fut un périple plein d’enchantements et de désenchantements durant lequel on a ratissé large niveau émotions. En attendant d’avoir plus de temps pour entrer dans le vif du sujet, voici un avant-goût de ces deux semaines.

Saigon Zoo and Botanical Gardens

Saigon Zoo and Botanical Gardens

Quan Âm Pagoda, Ho Chi Minh City

Quan Âm Pagoda, Ho Chi Minh City

saigon-rain

Ho Chi Minh City sous la pluie

halong-bay

les couleurs de la Baie d’Halong

ana-mandara

Thuan An Beach

lanternes

La fête de la Lune approche

tombe

Khai Dinh Tomb – Hue

hanoi-night

baie-halong

nha-trang

joueurs-hanoi

Hanoi

Rendez-vous sur Hellocoton !
C'est la vie

Summer ’14

13 août 2014
london-evening

C’est la mi-août, l’été s’estompe, jeté dans le caniveau par des heavy rain showers sporadiques. Quand on était mioches, ça durait plus longtemps non? La saison estivale ne disparaissait vraiment qu’au moment où l’on retournait à l’école. J’adorais les back to school. Il m’arrivait parfois de choisir ma tenue un mois à l’avance et de la suspendre dans un coin à part pour que tout soit parfait le jour J. C’était dur de ne pas y toucher. Je me souviens en particulier d’une paire de compensées blanches et bleues que je sortais de temps en temps de sa boîte pour faire quelques pas sur ma moquette, entre les quatre murs de ma chambre.

Pour moi, l’été aura toujours la couleur des vacances en famille, l’odeur du poulet rôti mangé avec un xoi (plat vietnamien à base de riz gluant) de couleur jaune, que l’on malaxe entre les mains pour former une petite boulette consistante, du melon qui jute sur les doigts, englouti sur une aire d’autoroute après avoir roulé trop longtemps, au liptonic qui fait pshiit au sortir de la glacière.

Maintenant… Maintenant l’été ressemble plutôt à un pote qui… on ne sait quand il vient mais repart toujours trop vite. L’été est fugace, on s’en rappelle à peine. C’est fou.

Eté 2014, je fais des tartes, me remets à dessiner comme quand j’avais 16 ans, j’admire les couchers de soleil lécher les tours de Londres, et marche le long de la Tamise sans penser à rien.

summer2014

Rendez-vous sur Hellocoton !