2012 ou la fin du monde selon Emmerich

Image tirée du Jour d’après. Même si pendant longtemps je me suis ruée dessus, les films catastrophes ont fini par m’agacer. Suprématie américaine mise cent fois en avant (la scène du drapeau américain flottant au vent, inratable), le héros mis à mal mais qui finit toujours par s’en sortir, on nous vend du rêve avec
Poursuivre la lecture

Le blog est un miroir déformant

Un fois posées sur ces lignes, ce brouillon digital, cette Toile où s’entremêlent fantasmes et réalités, nos histoires ne nous appartiennent plus, rattrapées par les regards extérieurs, déformées par les tiers, réécrites par la main d’autrui. Il ne faut donc pas s’étonner de ne pas se reconnaitre dans le propos des autres, ni des nôtres,
Poursuivre la lecture

Google lance son chat audio/vidéo sur Gtalk

Ah tiens, pour une nouvelle c’est une bonne nouvelle. Les utilisateurs de Gtalk vont être ravis. Rassurez moi, vous avez tous une adresse Gmail non? Vous n’envoyez pas des CVs et lettres de motiv’ avec du Hotmail.com ou pire Caramail ? Ca existe encore au fait? Héhé… Parce que terminator95@hotmail.fr, n’abusez pas, ça passe plutôt
Poursuivre la lecture

December in my pocket

J’attends décembre avec impatience. Parce que le dernier mois de l’année signe clairement la fin d’une époque. Noël va arriver avec ses gros sabots, s’installant les long des rues, et dans les vitrines des magasins. On aura bientôt un an de plus, on s’envolera à Berlin pour boire du vin chaud dans les marchés de
Poursuivre la lecture

Quantum of Solace ou la Veangeance dans la peau?

Si vous voulez avoir mon avis, pour apprécier un minimum Quantum of Solace, il faut le regarder en le décontextualisant, à savoir ne pas le considérer comme un James Bond. Difficile exercice lorsqu’on sait à quel point cet opus était attendu depuis que Daniel Craig a repris le flambeau et atomisé les foules (surtout féminines?)
Poursuivre la lecture

Levi’s, Heidi & co

Deux publicités m’ont marquées ces derniers temps dans les salles obscures. Une dont je trouve la réalisation superbe. L’autre que je ne comprends pas totalement, mais qui trouve son petit effet dans le twist at the end. Je parle de twist parce que c’est le genre de publicité dont on se demande au final le
Poursuivre la lecture

Yes we can ’cause It’s a new day!

Une chose est sûre, après la victoire d’Obama, deux choses m’ont particulièrement émue. La première, le discours du nouveau président élu des Etats-Unis. De deux. Les gens. You, comme titrait le Time il y a deux ans en nous montrant du doigt comme personnalité de l’année. Il n’est rien de dire qu’Obama est le premier
Poursuivre la lecture

Bouge ton corps sur Pump it up:Exceed!

Par un dimanche après-midi un peu grisailleux, nous sommes allés tuer du zombies dans une grande salle d’arcade parisienne. A peine arrivés, on jette un regard curieux sur deux asiatiques s’excitant sur Pump it up: Exceed, dont le principe est de danser en rythme avec les instructions rendues à l’écran. Les flèches indiquent les mouvements
Poursuivre la lecture

Sophie Delila en concert privé

Jeudi soir, on prend le métro jusqu’à Parmentier. On s’engouffre dans une ruelle qui donne accès à un petit théâtre nichée dans une cour cachée aux regards indiscrets des badauds. On prend deux sièges au Théâtre Côté Court, lieu étonnant, lumineusement intimiste, éclairé à la bougie. Une poignée de privilégiés est invité durant plusieurs semaines
Poursuivre la lecture

Slumdog Millionaire – Danny Boyle’s next masterpiece

A l’évocation de son nom, j’ai en tête l’image d’un cinéma éclectique, parfois lumineux, d’autre sombre. Car Danny Boyle, c’est à la fois Petits Meurtres entre amis, Trainspotting, 28 jours/semaines plus tard, mais également La Plage ou bien encore Sunshine. Il y eut certes du très bon, et du très moyen même si le dyptique
Poursuivre la lecture

Hellboy 2 : Les légions d’or maudites. Le paradis c’est lui

A tous les fanboys de la planète! Ceux dont le fanboyisme jette son dévolu sur les mecs à cape, en collants, en armure et aux super-pouvoirs. Ceux qui peuplent les comic-books que l’Hollywood tout puissant se démène à nous adapter sur grand écran. Cette année, vous aurez tant attendu, tout en étant certainement tellement déçus.
Poursuivre la lecture